IMG_2041

Victoire, l'enfant de la honte
Jean-Pierre Chassard
Auto-édité
Présentation éditeur 
Découvrir, sur une insulte lancée, que vos parents ne sont pas vos parents fait le sol se dérober sous vos pieds. Alors vite, immédiatement, il faut chercher, savoir qui étaient ces êtres qui vous ont délaissé. C’est le cas de Victoire, brutalement dépossédée d’elle-même, qui retrouve le couvent où elle a été mise au monde. Un lieu-impasse, où les pistes concernant sa mère semblent se perdre… Toutefois, le courrier d’une religieuse, assorti d’une vieille photographie, ravive quelque temps plus tard ses espoirs et la conduit à Rosenbach où, grâce à la rencontre de Karl, elle apprend sa troublante ressemblance avec une châtelaine des environs. L’ascendance serait-elle pour autant merveilleuse? Non, car il faut encore préciser que Victoire est une jeune Allemande née en 1941, au moment où la guerre battait son plein, où la déraison avait submergé la conscience des hommes, où le régime nazi, dans sa morbide obsession de la race, avait institué les Lebensborn.

À travers le parcours de Victoire, J.-P. Chassard orchestre une quête des origines tendant moins vers le lumineux que vers une opaque noirceur. Ainsi, avant d’apprendre qui elle est, il faudra pour Victoire passer par les zones ténébreuses de l’histoire allemande, par les lieux sordides et humiliants, pour toucher enfin à la vérité sur sa conception. Un roman en forme d’abîme, toujours plus sombre, toujours plus terrifiant, toujours plus dangereux, qui associe étroitement à la trajectoire de son héroïne révélations sur la folie nazie et thriller.
 
Mon avis
 
Waouh ! C'est le mot qui me vient en refermant ce roman. J'ai du mal à croire que ce n'est que le premier de l'auteur. Je lui ai même demandé confirmation. J'ai l'impression d'avoir lu un écrivain aguerri, qui en est à son dixième roman, tant l'histoire et l'écriture sont travaillées. La plume est précise et incisive. L'auteur sait aussi bien faire passer les émotions de la peur, de l'amour, de la terreur que de l'espoir ou de l'horreur.
 
Ce livre alterne entre deux périodes de l'histoire. Celle de 1940, lorsque des prisonniers français sont emmenés en Allemagne, et celle des années 60, lorsque la souffrance est encore bien présente chez les Français et les Allemands. Mais l'auteur mêle aussi des histoires vraies à de la fiction. Il est impossible de classer ce livre dans un genre particulier, c'est un roman historique, avec du thriller, de l'amour, de l'amitié et du témoignage. 
 
Je me suis attachée à certains personnages, j'ai frémi d'horreur en lisant certaines atrocités commises par les nazis dans le but de "perpétuer la race aryenne", j'ai tremblé pour les protagonistes des deux époques, j'ai enquêté et j'ai été émue. 
 
Il y a eu un passage pendant lequel, j'ai pensé que certaines choses arrivaient un peu facilement. Mais voici, textuellement, la pensée que j'ai eue : "ce n'est pas grave, je n'ai pas envie de tenir compte de cette sensation, tant le livre est parfait". Cela n'a concerné qu'une très courte action. 
 
Si vous souhaitez lire ce livre en format papier, il faut passer directement par l'auteur, en lui envoyant un mail : jp.chassard.auteur@gmail.com Les frais de port sont offerts.
 
Merci beaucoup, Jean-Pierre Chassard, pour ce service presse. Pour faire un clin à votre dédicace, cela est la partition de mon âme.
Livre lu en janvier 2018