IMG_2392

 

Liberté je dessine ton visage

Olivier Tarassot

Auto-édité

 

Présentation

 

Charlie est journaliste. Julie, sa compagne, est urgentiste. Leur destin bascule quand Charlie est enlevé en Syrie. 
Simon, quant à lui, est sur les traces de sa fille Lola. 
De Paris à Alep, en passant par la Turquie, quatre personnages, quatre destins qui se croisent, quatre visions d’une tragédie, quatre chemins, quatre visages, quatre voix. 
La Liberté est belle et elle a un prix.

 

Mon avis

 

J'ai savouré l'écriture d’Olivier Tarassot. Elle est d'une très grande finesse. Le livre est superbement écrit. Je me rappelle avoir lu, il y a quelques jours, que, lorsqu'un roman paraît simple, c'est qu'il y a justement un très gros travail d'écriture qui a été fait. Cette idée m'est revenue en tête quand j'ai fermé Liberté je dessine ton visage. Ce que j'ai trouvé génial aussi, c'est que l'auteur glisse dans ses phrases, une ligne d'une chanson ou un titre de livre, avec une très grande subtilité. Quand je m'en rendais compte, je souriais. Mais si vous ne connaissez pas la chanson ou l'ouvrage, vous ne vous en apercevez pas. J'ai adoré ce jeu avec les mots. Olivier Tarassot est un marionnettiste de la langue française.

 

Au cours de ma lecture, je me suis interrogée, . En effet, l'histoire paraît si réelle, si crédible, que je me suis demandé si cela venait d'un inconscient collectif ou si l'auteur connaissait particulièrement le sujet. Voici un article qui révèle qu’Olivier Tarassot s'est énormément documenté sur le web et a conversé avec un ancien de DGSE. Ce roman n'est pas que de la fiction, c'est aussi (malheureusement) une page de notre Histoire.

 

Article Le Télégramme

 


Il est temps de vous dire que Liberté je dessine ton visage est un coup de coeur.


Charlie, journaliste, est enlevé le 7 janvier 2015, en Syrie. Nous allons suivre les destins de Charlie, de sa compagne Julie, médecin urgentiste à Paris, de Lola, une jeune fille qui a voulu aller faire de l'humanitaire en Syrie, de Simon, le père de Lola qui la recherche activement, de Jacques, le tuteur de Julie, etc. C'est un récit à plusieurs voix et pourtant, pas une fois, on ne s'emmêle. le sujet pouvait me faire peur, car, comme tous les Français, j'ai été meurtrie par les attentats, en France, et bien que personne de mon entourage n'ait été concerné, j'ai réagi de manière pathologique. Cependant, Liberté je dessine ton visage, n'est pas glauque. C'est un livre prenant, rempli d'émotion. Il est poignant. En ce qui me concerne, je l'ai lu "avec mes tripes". C'est aussi un livre de tolérance, c'est une formidable ode à notre liberté ainsi qu'à à la liberté d'expression. Et le sentiment qui reste à la fin, c'est l'espoir...

 


J'ai refermé ce bijou, cette nuit, et je n'ai pas pu en commencer un autre, tant que je n'avais pas retranscrit mes sentiments.

 

La couverture du roman est magnifique et correspond tout à fait au livre. Je terminerai, en disant que ce qui est incroyable, c'est que c'est un premier roman. J'ai hâte de lire, une nouvelle fois, Olivier Tarassot.

 

Chronique écrite le 8 novembre 2017