Design

Les secrets

Amélie Antoine

Éditions Michel Lafon

 

Présentation éditeur

 

Vous l’aimez plus que tout au monde.
Vous lui faites aveuglément confiance.
Vous ne rêvez que d’une chose : fonder une famille ensemble.
Mais rien ne se passe comme prévu.
Jusqu’où iriez-vous pour éviter de tout perdre ?

Une histoire racontée à rebours, car il n’y a qu’en démêlant
les fils du passé que l’on peut comprendre le présent.

 

L’histoire

 

Nous suivons quatre personnages. Mathilde, une femme qui, après cinq ans d’essais, ne rêve que d’avoir un enfant. Adrien, son mari, qui a le même désir. Yascha, un jeune homme qui a fait la connaissance de sa fille tardivement. Élodie, une jeune maman célibataire qui se démène pour élever son enfant.

 

Mon avis

 

La construction de ce livre est très originale. Il commence en septembre 2015, et les chapitres suivants remontent les mois et les années passés, jusqu’à 2009. Il est paginé à l’envers. L’histoire remonte le temps, car le passé explique souvent le présent. Lorsque j’ai lu les premiers chapitres, j’étais tiraillée entre une envie de savoir ce qu’il se passait après et une envie de remonter le temps. Mon imagination partait dans tous les sens. Cette construction me créait une frustration agréable.

 

J’ai lu des chroniques, sur la toile, au sujet de ce livre Les secrets. Le sentiment que cela m’en a laissé, c’est que selon notre vécu, nous n’avons pas la même lecture et chaque lecteur s’attache à un personnage différent. Amélie Antoine a un tel talent pour dépeindre les sentiments et les émotions en profondeur, que cela résonne en nous.

 

Pour écrire cette chronique, je vais me livrer intimement. C’est après deux ans et demi d’essais que ma fille s’est installée dans mon ventre. J’ai connu le parcours Pma (procréation médicalement assistée), j’ai connu les espoirs et les déceptions à chaque cycle. Ce livre m’a renvoyée des années en arrière. Ce roman est juste dans le ton et dans les situations décrites. Par exemple, la vie qui tourne autour de ce désir. Car contrairement à ce que les personnes qui ne vivent pas cette situation et qui disent d’y penser moins pour réussir à tomber enceinte, vous ne pouvez pas ne pas y penser, puisque votre vie est rythmée par les tests, les gestes techniques, etc. à des jours précis.

 

Ce livre décrit parfaitement la vie de couple et la vie d’une femme, lorsque l’enfant ne vient pas. Les conséquences sur les relations de couple et sur celles avec l’entourage sont incroyables de vérité. Même si Mathilde a pris certaines décisions que je n’ai pas prises, à la fin du livre, j’ai compris le cheminement qu’elle a eu.

 

Élodie est un personnage qui représente l’attachement maternel et cette volonté d’être une bonne mère. Amélie Antoine nous décrit l’ambivalence entre l’envie de vivre sa vie de femme et sa vie de maman. Elle nous dépeint les difficultés d’une mère célibataire.

 

Les hommes ne sont pas en reste dans Les secrets. Adrien, le mari de Mathilde, qui désire un enfant et qui se sent démuni dans ce parcours. C’est un homme qui aime sa femme. C’était intéressant de voir comment un homme fait face à cette épreuve et comme il est difficile de trouver sa place. Il est très touchant. Yascha, lui permettra d’aborder d’autres thèmes concernant la paternité.

 

Comme le titre l’indique, il y a des secrets dans ce roman. Les indices seront livrés avec délicatesse, pour arriver à une fin qui m’a abasourdie. L’auteure a mélangé les fils et nous savons à la fin, comment ces fils se sont entremêlés.
Les secrets est un roman psychologique. Je suis, encore une fois, épatée par l’analyse fine, percutante et précise des sentiments des personnages. Nous les ressentons dans notre chair, c’est une fois de plus, un livre qui se vit.

 

Ce livre a été une vraie claque pour moi. Il a fait resurgir un passé enfoui. Je me suis sentie comprise par Amélie Antoine. J’ai eu la chance, en ce qui me concerne, de faire de belles rencontres, quand j’ai vécu cette épreuve, de la partager avec des jeunes femmes qui la vivaient en même temps que moi. (Petit aparté : les Gépettes, si vous me lisez, je ne vous ai jamais oubliées.) Bien entendu, en ce qui me concerne, ce parcours est derrière moi, puisque j’ai le bonheur d’avoir ma fille, mais ce livre est à mettre en toutes les mains : celles de femmes qui traversent ces difficultés, celles de femmes qui ne les ont pas vécues, celles d’hommes qui vivent ce parcours, celles d’hommes qui découvrent la paternité désirée ou non, et enfin, celles de toutes les femmes et hommes, qui sans s’en apercevoir, peuvent être maladroits.


Ce roman m’a énormément émue. Si j’étais écrivaine, j’aurais aimé l’écrire, tant il est vrai, tant il exprime ce que je n’ai jamais pu dire. Merci, Amélie Antoine.

 

J’ai conscience que cette chronique ne reflète qu’une part du livre. Comme je le disais en préambule, il y a de nombreuses lectures possibles de cette histoire et votre sensibilité sera frappée par les événements qui résonneront en vous, en fonction de votre vécu.

 

Je remercie les Éditions Michel Lafon et Netgalley pour ce service presse.

 

Du même auteur : Sans elle

 

 

#LesSecrets #NetGalleyFrance #AmélieAntoine