IMG_2476

Manhattan Marylin

Philippe Laguerre

Éditions Critic

 

Présentation éditeur

 

Ancienne Marine en Irak, Kristin Arroyo découvre dans les affaires de son grand-père décédé - un célèbre portraitiste - des clichés inédits de Marilyn Monroe. Aidée par un photographe, elle décide de monter une exposition.

Malheureusement, rien ne se passe comme prévu : une mystérieuse organisation s'en prend à eux. Pourchassée, traquée, la jeune femme va rapidement comprendre que son destin est lié à celui de Marilyn Monroe et s'efforcer de reconstituer les derniers jours de l'égérie hollywoodienne afin de percer le mystère qui entoure sa disparition.

 

Mon avis

 

Je remercie l'auteur d'avoir pris contact avec moi, car, n'étant pas particulièrement fan de Marilyn Monroe, je ne m'étais pas intéressée à ce livre. Et pourtant...

 

L'écriture est efficace, acérée. Le style est vif. Les chapitres sont très courts (66 chapitres en 334 pages), ce qui fait que l'on se dit que l'on peut encore lire un chapitre. Dans mon cas, cela m'a emmenée à lire jusqu'à quatre heures du matin. 😀 J'ai lu ce livre en moins de deux jours.

 

Pour être sincère, je ne m'attendais pas être autant embarquée dans ce thriller. Cependant, je ne l'ai pas lâché. L'histoire est très rythmée. Marilyn est le point de départ de l'intrigue, mais le livre ne parle pas que d'elle. On découvre le New York d'aujourd'hui : les pauvres, le traitement des anciens soldats par l'Amérique, les théories de complot, le FBI, la mafia, etc. L'histoire est portée par Kristin, une héroïne très attachante. J'ai éprouvé énormément d'empathie pour elle. Sa personnalité et sa vie sont décrites de façon détaillée. Elle est courageuse, elle a des valeurs, elle a aussi des souffrances. Et comme tous les êtres humains, elle est faite d'ambivalences.

 

En conclusion, ce thriller se dévore. Il n'y a pas un temps mort. Je ne peux pas vous dire si les thèses évoquées dans ce livre sont plausibles, ne connaissant pas assez l'histoire de Marilyn et des Etats-Unis, mais le temps de ma lecture, j'y ai cru. L'intrigue est très forte, mais la photographie sociale de l'Amérique apporte à Manhattan Marylin, la touche humaine, qui nous fait trembler pour les personnages. 

 

Je remercie sincèrement, Philippe Laguerre pour son service presse, qui m'a offert une belle découverte.

 

Chronique écrite le 27 décembre

 

Manhattan Marylin, Philippe Laguerre