Design

 

Pour te perdre un peu moins

Martin Diwo

Éditions Plon

 

Mon avis

 

Je ne ferai pas de résumé de ce livre. Cela pour deux raisons. La première, parce que je vous gâcherais le plaisir de la découverte, cela enlèverait de la magie. La deuxième, parce que résumer ce livre, reviendrait à dire des notes d'une musique, sans avoir le plaisir de l'écoute des instruments. Ce serait comme déchiffrer une partition, sans que votre cœur entende la symphonie.

 

Oui, Pour te perdre un peu moins se lit avec le cœur et il étreint ce dernier.

 

Qui a déjà vécu une rupture, et je pense que nous sommes nombreux, sera surpris de la véracité de ce livre, se reconnaîtra. Dans ce livre, le nom du narrateur n'est pas cité, mais je me suis aperçue au bout de quelques chapitres, que je l'appelais Martin, tant ce livre contient d'authenticité.
Je pense que ce qui est écrit sur la couverture suffit à donner le ton du livre :


"LUI, ELLE, UNE HISTOIRE UNIVERSELLE.
ELLE S'EN VA, IL LA RÊVE."

 

Je n'ai pas pu m'empêcher de repenser à la fin d'histoires d'amour qui ont compté pour moi, et j'étais surprise qu'un homme puisse aussi bien exprimer ce que j'avais ressenti à ces moments de ma vie. L'amour est sublimé. Le cœur est mis à nu.

 

La structure narrative originale, le style de l'auteur et l'analyse qu'il fait de sa rupture, en font un roman intimiste. Je n'ai pas eu l'impression de lire un livre, mais plutôt la sensation de me remémorer une époque de ma vie.

 

Ce roman est un bijou. Il y a des livres que l'on dévore parce qu'on les adore, mais il y a aussi ceux qu'on fait durer pour les savourer. Celui-là, j'ai pris mon temps pour le dévorer. Je relisais des passages plusieurs fois, tant ils me parlaient.

 

Je pense que vous avez deviné que j'ai eu un coup de cœur. ❤️

 

L'auteur parle de son livre. Vidéo 1/2

L'auteur parle de son livre. Vidéo 2/2

 

Chronique écrite le 20 octobre