IMG_2438

 

Je suis un des leurs

David Ruiz Martin

TheBookEdition

 

Résumé

 

À l’enterrement de sa grand-mère, Raul découvre que son grand-père, passé pour mort depuis trente ans, est toujours en vie. Il décide de le rencontrer. Le vieil homme lui confie une mission : retrouver Belinda, une femme qu’il a aimée et n’a pas vue depuis soixante-dix ans.
Sceptique, Raul se rend en Espagne, sans savoir que sa quête lui apprendra beaucoup sur l’Histoire de l’Espagne.

 

La quatrième de couverture est en photo. 

 

A0710C9F-F2D5-4687-B2C2-F8771C4D1A41

 

Mon avis

 

David Ruiz Martin est très fort pour faire ressentir les ambiances. Son récit est très imagé et j’ai vraiment ressenti la vie madrilène. L’analyse de la culture espagnole est très poussée.

 

En effet, l’auteur nous explique comment le poids de l’Histoire a une influence sur la façon de vivre des Espagnols. Et quelle richesse historique que ce livre ! On ressent que David s’est énormément documenté. C’est un roman de mémoire au sujet de la guerre civile espagnole, sur Franco, sur la vie sous sa dictature, mais aussi sur la période après celle-ci. J’ai appris des choses édifiantes sur les enjeux de la guerre d’Espagne pour les nazis et les fascistes. Certains pans de l’Histoire sont peu représentés dans les livres et Je suis un des leurs contribue à changer cela. Je ne suis pas une adepte de Picasso, mais son tableau Guernica, qui dénonce le bombardement de cette ville par Franco, est si bien décrit et analysé que je suis allée regarder la toile sur internet.



Les personnages, pour la plupart, sont très attachants, même ceux avec un mauvais caractère.😀Il y a ce que l’on montre et qui on est vraiment. L’aspect psychologique est si bien dépeint que j’ai eu la sensation de connaître tous les protagonistes, de vivre avec eux. Raul est dans une quête d’identité. Cette recherche va l’emmener beaucoup plus loin qu’il ne l’imaginait et lui faire rencontrer des personnes formidables et malheureusement, d’autres, beaucoup moins. Les aventures qu’il va vivre, ainsi que ses découvertes, m’ont tenue en haleine.

 

Ce livre, très complet, traite aussi de nombreux thèmes très intéressantes, tels que celui du flamenco, des gitans, de la conscience collective.

 

Je suis Un des leurs est le livre le plus personnel de l’auteur. Son écriture, toujours aussi puissante, est très travaillée et est un bonheur à lire. Grâce à elle, l’auteur nous fait ressentir différentes émotions. Une page, en particulier, m’a provoqué une émotion si forte que j’ai eu besoin de le dire à David Ruiz Martin. Je ne vous dirai pas laquelle, pour vous laisser le plaisir de la lecture. 😀

 

Conclusion

 

Quel que soit le genre de littérature auquel David Ruiz Martin s’essaie, c’est une réussite. Je trouve qu’avec Je suis un des leurs, il a encore passé un cran. Je n’ai plus envie de parler d’auteur, mais d’écrivain. 

 

Ce livre est un coup de cœur et David, je peux te dire que je m’en souviendrai dans les semaines à venir.❤️ Depuis Que j’ai terminé ce livre, un sentiment me trotte en tête, c’est celui de la tendresse pour Je suis un des leurs.

Merci beaucoup, David, pour ce Service Presse.

 

Du même auteur

 

Cliquez sur le  titre

Le syndrome du morveux

Que les murs nous gardent