Design

 

Une vie de porcelaine

Isabelle Artiges

France Loisirs

Editions De Borée

 

J'ai lu Une vie de porcelaine dans le cadre de Top Lectrice 2018 France Loisirs. Merci au Club pour cet envoi et pour avoir si bien cerné mes goûts littéraires. Ce livre est présent dans le nouveau catalogue France Loisirs.

 

Quatrième de couverture

Fille unique d'un ancien grognard et d'une lingère, la petite Jeanne mène une existence simple auprès de ses parents. Un jour qu'elle accompagne sa mère au château, la marquise, Héloïse de Payzac, décide de la prendre sous son aile et de lui enseigner la lecture et le dessin. C'est la naissance d'une véritable amitié entre la fillette et la jeune femme.

Lorsque sa mère meurt, Jeanne n'y tient plus ; elle veut quitter sa vie de misère et gagner Limoges où, elle en est sûre, elle trouvera du travail chez l'un des nombreux fabricants de porcelaine. Mais comparée à celle des petits paysans, la condition des ouvriers est-elle si enviable ?
Grâce à son amie de toujours, Jeanne va découvrir Paris et côtoyer les grands artistes de son temps, mais elle devra aussi combattre ses vieux démons.

 

Présentation

 

Ce roman raconte le destin de Jeanne, dans les années 1800. C’est une jeune fille courageuse, qui grâce à l’aide de son amie, la marquise Héloïse de Payzac, a essayé de s’élever sur l’échelle sociale. Cependant, de terribles épreuves vont jalonner sa vie.

 

Mon avis

 

L’aspect historique de ce livre est d’une immense richesse. L’auteure s’est attachée à nous faire découvrir et comprendre les événements survenus après la Révolution française. La période napoléonienne, puis le retour de la monarchie sont merveilleusement dépeints. Je me suis aperçue que je connaissais très mal cette partie de notre histoire et je suis heureuse de toutes les connaissances que j’ai acquises en me distrayant.

 

J’ai énormément aimé le côté sociologique de Une vie de porcelaine. Jeanne, très sensible à la condition des ouvriers et particulièrement à celle des enfants, provoque une réflexion sur le prix à payer du progrès, notamment le travail des petits. Ce livre dépeint précisément les conséquences de l’industrialisation et de la modernisation. C’est aussi une mine d’or sur le contexte social de cette époque. La révolte du peuple gronde. Isabelle Artiges mêle la fiction à l’Histoire, des personnages créés à des personnes historiques tel Victor Hugo, Honoré de Balzac, etc. Cela permet au lecteur d’appréhender le contexte dans son ensemble.

 

L’histoire de Jeanne est prenante, car l’héroïne est attachante. Elle a subi beaucoup d’épreuves. Ce roman est une longue lettre qu’elle écrit à son fils pour lui expliquer les choix et les décisions qu’elle a été amenée à prendre. Ce qu’elle raconte provoque l’empathie. C’est une femme intelligente qui a cherché à se donner les moyens de changer sa vie.

 

Le récit est construit avec une alternance de voix : Jeanne et un narrateur extérieur. Le texte est très travaillé, avec un style soutenu. La plume a provoqué une sensation de calme en moi. Cependant, l’écriture et le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de dialogue m’ont donné une impression de distance entre l’auteure et moi. Je pense que c’est pour cela que j’ai beaucoup aimé Une vie de porcelaine mais que cela n’a pas été un coup de cœur.

 

Conclusion

 

Une vie de porcelaine est une très belle fresque historique et sociale des années 1800. C’est également le destin de Jeanne, une jeune femme courageuse, à laquelle on s’attache et à qui on souhaite de réaliser ses rêves.