IMG_2914

 

Juste un peu de temps

Caroline Boudet

Éditions Stock

 

Présentation éditeur

 

La charge mentale. La foutue charge mentale. Qui ressemble de plus en plus à une charge explosive qu’elle ferait volontiers sauter… Quelque chose a claqué en elle. Sophie ne voulait pas rentrer, ne pouvait pas. Elle ne voulait plus de cette vie-là. Ses pieds n’avaient tout simplement pas pu prendre le chemin de la gare, ses doigts avaient d’eux-mêmes éteint son portable, et son instinct maternel — je suis indispensable, je suis coupable, ils ne sont rien sans moi — s’est mis en mode silencieux pour la première fois depuis sept ans.
Un silence absolument, pleinement, intensément reposant.

 

De quoi ça parle ?

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du challenge Netgalley.

 

Sophie, 36 ans, est une femme qui travaille, une mère de trois enfants, une épouse ; elle gère les lessives, les rendez-vous chez le pédiatre, les devoirs des enfants, les signatures des cahiers, la crèche, les rendez-vous à l’école, les objets perdus de la maison, etc. C’est toujours elle que l’on appelle quand un enfant est malade… Vous vous reconnaissez, Mesdames ? Vous reconnaissez votre conjointe, Messieurs ?

 

Rendons justice à Loïc, l’époux de Sophie : il aime cuisiner. Aussi, lorsque le couple reçoit, le mari est complimenté pour ses petits plats ! Quelle chance a la jeune femme d’avoir un cordon-bleu à la maison ! Mais personne n’évoque ses chemises propres…

 

Un jour comme un autre, Sophie décide de prendre quelques heures pour elle. Elle laisse juste un mot indiquant qu’elle a besoin de temps. Les heures se transforment en jours…

 

Mon avis

 

Quelle heureuse surprise que ce roman ! Il est criant de vérité. Je pense que chaque femme peut se reconnaître. Ce n’est pas forcément pour toutes sur les mêmes points, mais il y a de fortes probabilités que chacune puisse cocher plusieurs items.

 

Les hommes, en lisant ce livre, pourront peut-être anticiper le craquage de leur bien-aimée.

 

Juste un peu de temps est très agréable à lire.

 

L’alternance de points de vue rend le récit très vivant et dynamique. De nombreuses personnes donnent leur perception de Sophie, cette femme si bien organisée : son mari, ses enfants, sa voisine, son amie de jeunesse, ses collègues, etc. Et il y a ce que ressent notre héroïne…

 

De plus, ce roman comporte beaucoup d’humour, d’ironie et de cynisme, mais aussi, de la tendresse, de l’émotion. Certains passages sur l’amour maternel m’ont énormément touchée. Je me suis reconnue dans les peurs qui envahissent Sophie depuis qu’elle est maman, l’angoisse qu’il arrive quelque chose à ses enfants.

 

Conclusion

 

Je ressens une grande tendresse pour ce roman. J’ai été très touchée par Sophie. Je n’avais jamais réfléchi en terme de charge mentale et ce livre est une prise de conscience. Le cheminement de Sophie est captivant. Juste un peu de temps me laisse une sensation de douceur, de réalité et d’humour. Je l’ai beaucoup aimé.

 

#ChallengeNetGalleyFR #JusteUnPeuDeTemps #NetGalleyFrance #StockEdition