IMG_2917

 

Pour une vie

Albane Mondétour

Auto-édition

 

Quatrième de couverture

 

Un frère disparaît sans laisser de traces. Une sœur revient après dix ans d’absence. Un passé teinté d’amertume remonte à la surface. Les retrouvailles familiales sont houleuses. Une passion dévorante et destructrice renaît de ses cendres au creux d’Atalante, berceau de secrets jalousement gardés.

 

Certains ont fait, ou feront, des choix guidés par l’amour, quitte à commettre l’impardonnable.

 

Adèle se lance à la recherche de son frère, sans imaginer une seconde quelle sordide vérité se dessine au bout du chemin.

 

Combien d’entre eux pourront s’en relever lorsque les masques tomberont ?

 

Mon avis

 

Au départ, j'étais un peu perdue en raison du nombre de personnages et des retours en arrière. J'ai, plusieurs fois, relu des pages précédentes.

 

Longtemps, je me suis demandée où m'emmenait l'auteure… pour ne comprendre qu’à la fin. Et quel final ! Tout le long de l’histoire, l’auteure donne des indices, mais nous ne savons comment les assembler. Je me suis prise au jeu d’essayer de deviner l’intrigue. Et sincèrement, je n’ai pas réussi. Et pourtant, tout s’imbrique parfaitement. Dans la construction de ce suspense, aucun élément n’est là par hasard. Albane Mondétour tire les ficelles et vous êtes un pantin entre ses lignes. Même le titre prend tout son sens, une fois que vous avez terminé l’histoire. En ce qui concerne la couverture, l’explication est également dans le livre.

 

Le style de l’auteure est vif, sans fioritures. L’écriture est efficace comme le scénario. Les mots sont pesés et permettent à Albane Mondétour de nous balader.

 

De plus, Pour une vie permet une réflexion sur des sujets graves.

 

Volontairement, je reste très mystérieuse dans ma chronique. En effet, si je vous parlais de l’intrigue ou des sujets abordés, je vous gâcherais tout l’effet de surprise. C’est un livre à lire sans idée du contenu puisque le voile est entièrement levé à la fin.

 

Conclusion

 

Avec une écriture soignée, Albane Mondétour tire les ficelles de notre cerveau jusqu’à une fin inimaginable et surprenante. Pourtant, les indices sont semés tout au long de l’histoire et s'imbriquent parfaitement.

Je remercie sincèrement Albane Mondétour pour ce service presse.