IMG_3137

 

 

Comment ne pas devenir une fille à chats

Nadia Daam

Éditions Mazarine

 

Quatrième de couverture

 

Célibataire exigeante et fière de l’être, Nadia Daam, 39 ans, ambitionne de révolutionner le célibat et d’envoyer valser les kilos de stéréotypes systématiquement accolés aux célib’. Surtout quand ce sont des femmes comme elle qui vivent en colocation avec leur chat Pompom et leur fille Zoé – à moins que ce soit l’inverse. (Les gens appellent leurs gosses n’importe comment aujourd’hui. Mais ça, c’est un autre débat.)

 

Nadia Daam est convaincue qu’on peut être mère célibataire, tutoyer la quarantaine, avoir son enfant une semaine sur deux et le vivre pas trop mal. On peut aussi être capable de préparer un bol de Miel Pops à 7 heures du matin une semaine et de porter sa culotte sur la tête à la même heure celle d’après...

 

Grâce à ce véritable guide de survie, vous saurez comment dire du mal de vos ex sans passer pour une désespérée et pourquoi il vaut parfois mieux avoir une jambe de bois qu’un utérus. Vous apprendrez qu’une ride du lion et un enfant à demeure sont très utiles pour faire du shopping. Et qu’il n’y a pas de honte à préférer une assiette de spaghettis sauce Bolo Balls dévorée devant Netflix à un date via Tinder.
Tant que vous faites ça avec panache et sans sentir la croquette !

 

Mon avis

 

À mon tour, je vais me présenter, afin de situer le contexte de lecture. Je suis une femme de 41 ans, mariée. J’ai une enfant et je suis une fille à chat et à chien. Même si malheureusement, je n’ai plus que mon chat, Voyou. Il a seize ans et depuis peu, il est passé à la pâtée, car il a du mal à manger ses croquettes. Par expérience, je peux vous dire que la pâtée sent beaucoup plus fort que les croquettes !

 

J’ai lu ce livre au quatrième degré et j’ai ri ! Que de gloussements se sont échappés de ma gorge ! Oui, il y a de la caricature dans ce livre, mais elle est tellement poussée à l’extrême, par moments, que j’ai éclaté de rire. Mais dans tout trait forcé, il y a une part de vérité. Et c’est pour cela qu’on s’y retrouve un peu et que l’on s’en amuse.

 

On peut lire ce livre en étant en couple et se reconnaître. Moi aussi, je suis beaucoup sortie dans la jeunesse et je suis devenue beaucoup plus casanière. Je suis de plus en plus sur les réseaux sociaux, j’ai joué à Secret girls à l’adolescence, etc. Je parle à mon chat et j’aime pleurer devant un film. Même si j’avoue que je ne vois plus la fin de Titanic de la même façon, depuis que Nadia Daam a écrit « Je me trompe peut-être, mais je crois que remplir son devoir conjugal sur une chanson qui parle d’un mec qui meurt nécrosé par l’hypothermie, ALORS QU’IL Y AVAIT DE LA PLACE SUR LA PLANCHE, c’est pas le truc le plus excitant du monde. » 😂

 

Dans ce livre, certaines illustrations sont également très hilarantes. Les dessins collent au texte.

 

Conclusion

 

Je ne veux pas trop en dire pour vous laisser l’effet de surprise. Je dirais juste que j’ai adoré ce livre. J’ai ri à de très nombreuses reprises. Ce livre m’a donné la pêche, tant je me suis régalée. Je n’ai pas pris ce livre comme un guide mais comme un roman bourré d’humour, rempli de vérités poussées au maximum.

 

Mes coups de cœur sont plutôt pour les romans avec de l’émotion, mais cette fois, j’ai eu un gros coup de cœur pour Comment ne pas devenir une fille à chats.

 

Je remercie sincèrement les Éditions Mazarine et Netgalley pour ce service presse.

 

#CommentNePasDevenirUneFilleàChats? #NetGalleyFrance #MazarineÉditions #NadiaDaam