IMG_3226

 

Une fille comme elle

Marc Levy

Éditions Robert Laffont

 

Quatrième de couverture

 

« Quelle distance nous sépare, un océan et deux continents ou huit étages ?

— Ne soyez pas blessant, vous croyez qu’une fille comme moi…

— Je n’ai jamais rencontré une femme comme vous.

— Vous disiez me connaître à peine.

— Il y a tellement de gens qui se ratent pour de mauvaises raisons. Quel risque y a-t-il à voler un peu de bonheur ? »

 

À New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…
Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.



Entrez au N° 12, Cinquième Avenue, traversez le hall, montez à bord de son antique ascenseur et demandez au liftier de vous embarquer… dans la plus délicieuse des comédies new yorkaises !

 

Mon avis

Le récit de la vie de l’immeuble de la 5e avenue, à New York, est entrecoupé par des pages du journal de Chloé, à partir de l’évènement qui lui a fait perdre ses jambes. La chute du liftier de nuit va bouleverser les habitudes des résidents.

 

Comme souvent avec les livres de Marc Levy, les avis sont partagés. En ce qui me concerne, j’ai passé un excellent moment avec Une fille comme elle. Je n’ai pas de raisons objectives pour l’expliquer. J’ai, par exemple, deviné très vite ce qui était arrivé à Chloé et pourtant… pourtant, j’ai adoré me laisser porter par l’histoire.

 

J’ai aimé les personnages, je me suis attachée énormément à Deepak, le liftier de la 5e Avenue, à Sanji, son neveu par alliance, à Chloé, une jeune femme pleine de repartie. J’ai été sensible à sa façon d’apprivoiser son handicap, mais aussi aux messages passés par Marc Levy à ce sujet. J’ai aimé les petites « guéguerres » de l’immeuble. J’ai apprécié la mise en valeur du métier de Deepak, les petites attentions que cet homme a pour les habitants de l’immeuble, ces petits gestes qu’une machine, un ascenseur à boutons ne peut faire. Je me suis laissé emporter par la romance.

 

J’ai pris un réel plaisir à lire Une fille comme elle. Je l’ai lu en peu de temps car je le lisais dès que je le pouvais. La veille de mon départ en vacances, je n’ai dormi que deux heures, car je voulais le finir avant de dormir. C’est un Marc Lévy comme je les aime, avec une écriture simple, mais qui me captive. J’ai lu ce livre pour me détendre, pour rêver, pour prendre du plaisir, et c’est réussi. C’est un roman qui m’a fait du bien. J’ai été charmée par cette comédie romantique. J'ai adoré Une fille comme elle.