IMG_3257

 

 

Ma belle-mère me déteste (mais je lui rends bien)

Laure Allard-d’Adesky

Éditions Les Plumes du Web

 

Présentation éditeur

 

En amour, la lutte peut être terrible…

 

Anaëlle est aux anges ! Elle a l’impression de vivre un merveilleux conte de fées : l’amour qui l’unit à Axel, son meilleur ami, est sur le point de se concrétiser !
Lorsque les cloches sonnent, les amoureux se jurent amour éternel, « pour le meilleur et pour le pire ». Mais c’est sans compter Diane, la mère du prince charmant, qui a décidé de montrer à sa belle-fille ce qu’était « le pire ».

 

Entre coups bas et sournoiseries, Anaëlle va devoir composer avec sa belle-mère pour laisser une chance à son mariage…

 

Mon avis

 

C’est un livre qui se veut léger, or, je l’ai lu au premier degré tant les situations me parlent. Je l’ai lu en numérique, et j’ai surligné un nombre considérable de passages. L’auteure précise, dans ses remerciements, que la belle-mère d’Anaëlle, Diane, est « un condensé de toutes les pires vacheries qui lui ont été racontées. » Cette histoire, qui se veut une caricature des relations avec les belles-mères, est très crédible. (J’en sais quelque chose).

 

Anaëlle n’est pas une belle-fille difficile à vivre. En fait, sa belle-mère ne supporte aucune « pièce rapportée ». Camille, l’autre belle-fille, le sait, elle subit, elle aussi, les piques de Diane. « À côté de cette femme, Tatie Danielle est la sœur jumelle de Mère Teresa. » (p64)

 

Diane est une femme perfide. Elle assène ses remarques assassines, mais s’arrange pour que ce soit la personne visée qui passe pour la méchante. Axel soutient sa femme, à certains moments, mais il a aussi des périodes pendant lesquelles il redevient le petit garçon à sa maman qui ne veut pas s’opposer à elle.

 

Heureusement, Anaëlle et Camille vont s’unir et tourner en dérision le comportement de Diane. Elles vont gérer un blog qui va changer leurs vies et retourner la situation.

 

Le ton est humoristique, le style est vif, les situations s’enchaînent et il n’y a aucun moment d’ennui. La chute m’a fait beaucoup rire, je ne m’attendais pas à cette fin.

 

Conclusion

 

C’est un roman léger qui offre un très bon moment de détente. Il se veut un condensé de toutes les belles-mères, mais comme souvent avec les traits forcés, il arrive qu’il colle incroyablement à la réalité. J’ai conscience que ce n’est pas ma meilleure chronique, mais je vous invite à lire Ma belle-mère me déteste, mais je lui rends bien. C’est un livre rempli d’humour qui dédramatise les relations avec la belle-famille. Je l’ai beaucoup aimé.