IMG_3369

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi

Carène Ponte

Éditions Michel Lafon

 

Quatrième de couverture

ET SI ON PRENAIT LE RISQUE D'ETRE HEUREUX ?

 

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

 

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

 

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

 

UNE PETILLANTE COMEDIE SUR L'AMITIE ET LE COURAGE DE PRENDRE SA VIE EN MAIN

Mon avis

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi est un livre-doudou. Il est rempli de tendresse. Mais ce n’est pas de la tendresse guimauve.

 

J’ai adoré ce roman. Je suis l’auteure sur les réseaux sociaux, je m’attendais à trouver beaucoup d’humour dans ce livre. Et effectivement, il y en a. Mais je ne m’attendais pas à y trouver autant d’émotion : celle qui est toute douce, qui monte discrètement en vous, qui arrive sur la pointe des pieds et qui vous attendrit.

 

C’est une magnifique ode à l’amitié, celle plus forte que tout. Marie connaissait tellement son amie, Molly, qu’elle a anticipé ses réactions. Les cadeaux qu’elle lui a faits sont émouvants. Marie se savait condamnée, mais elle a laissé douze lettres à son amie, une à lire chaque mois, après sa mort. Elle lui demande de vivre pleinement et pour cela, dans chaque courrier, elle lui donne une mission. Au départ, j’ai pensé à P.S : I love you. Mais cette réticence a été immédiatement balayée puisque Marie y fait, elle-même, référence. Ce qu’elle souhaitait, c’était le bonheur de sa copine.

 

Molly doit continuer à vivre. Elle se dévoile au fil des pages. Je l’ai énormément aimée. Elle est très attachante, elle a un cœur énorme, elle a beaucoup d’empathie et elle est très marrante. Marie semblait être une fille extra, qui pensait au bien-être de ses proches. Elle avait l’air d’être très espiègle. D’autres personnages secondaires m’ont séduite et j’ai eu un gros faible pour des petites filles que Molly va rencontrer.

 

Mais, au milieu de tous ces beaux sentiments, une révélation bouleverse la vie de Molly. Ce rebondissement m’a fait beaucoup réfléchir et a changé le sens de l’histoire...

 

Conclusion

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi est resté un an dans ma PAL… et je l’ai dévoré en deux jours. Ce roman est une ode à l’amitié et à la vie. Il est pétillant, très doux et très tendre. Je l’ai adoré. Il m’a fait énormément de bien.

 

IMG_3370