IMG_3423

 

Seulement si tu en as envie...

Bruno Combes

Éditions J’ai Lu

 

Extrait de la présentation éditeur

 

Vu de l'extérieur, Camille mène une vie parfaite, et pourtant son mariage s'épuise.
Alors, quand le premier garçon qui a fait battre son cœur la recontacte après vingt-sept ans, elle se laisse emporter dans un tourbillon de sentiments.
Stephen est bouquiniste et vit entre ses librairies, de Paris et de Londres.
Lui n'a jamais cessé de l'aimer...

 

Mon avis

 

Volontairement, j’ai coupé une partie de la quatrième de couverture. Cette dernière dévoile beaucoup trop l’histoire. Je trouve cela vraiment dommage. En ce qui me concerne, je ne l’avais pas lue, aussi, je n’ai pas eu de frustrations.

 

Camille est quadragénaire. Elle est mariée à Richard et ils ont deux enfants : Lucas, âgé de huit ans, et Vanessa, une adolescente de seize ans. Le couple est à la tête d’un cabinet d’avocats. En apparence, Camille a tout pour être heureuse. Mais la réalité n’est pas si parfaite. Bien que son mari l’aime, il ne lui montre pas. Il n’est pas démonstratif, il est avare de mots gentils et de gestes tendres. De plus, ses beaux-parents sont méprisants et dédaigneux. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les repas de famille avec eux ne sont pas très agréables.

 

Alors que sa vie ne fait plus rêver Camille, son amour de jeunesse, Stephen, qu’elle n’a pas vu depuis vingt-sept ans la contacte. Il n’a jamais cessé de l’aimer.

 

Bien que l’histoire soit racontée par un narrateur extérieur, le lecteur a accès aux pensées de Camille. Je me suis identifiée à elle, je l’ai comprise et j’ai ressenti son désarroi. Ce roman est dans le domaine de l’intime, les mots sont justes, les failles de l’héroïne sont dévoilées sans faux-semblants. Je me suis beaucoup attachée à cette maman qui considère les situations en fonction des répercussions possibles sur ses enfants. Être mère avant d’être femme.

 

Lorsque Camille prend conscience de ce qu’elle ne supporte plus dans son quotidien, le cheminement de ses pensées est naturel, ses émotions sont compréhensibles. En ce qui me concerne, j’y étais très sensible. Lorsqu’un manque se fait sentir dans notre vie, il est tentant de repenser au passé, voire de l’idéaliser. Aussi, quand celui-ci se manifeste sous la forme d’un amour de jeunesse, il est concevable de se questionner.

 

Quelle suite, Camille donnera-t-elle à la démarche de Stephen ? Cet ancien amour incarne la nostalgie, le romantisme, les histoires qui font rêver. C’est un homme sensible qui assume ses émotions.

 

Conclusion

 

J’ai été surprise par la facilité avec laquelle Bruno Combes s’est glissé dans la peau d’une femme. Les questionnements de celle-ci, ses rêves, ses remises en question, ses envies d’évasion, ses agacements, ses frustrations, etc. sont légitimes. Avec beaucoup de finesse et de délicatesse, l’auteur nous invite dans le cœur de Camille.

 

J’ai passé un très bon moment avec Seulement si tu en as envie. Ce roman a réveillé mon côté fleur bleue et m’a fait du bien. Demain, je vais acheter la suite : Parce que c’était toi.