15B22CF0-BE01-494D-9722-D6EE498A75D1

 

Kirikoustra

Livre second, A la rencontre de l'homme dernier

Auto-édité


Quatrième de couverture

 

Ce qu’il y a de gênant avec les ouvrages, c’est qu’ils sont trop souvent réfléchis. Oui, l’auteur prend le temps de poser les mots et parfois même de peser ses mots. De ce fait, il laisse peu de place à la spontanéité dans une entreprise où tout ou presque n’est que savants calculs et préméditation…

 

Mon avis

 

Kirikoustra n’étant pas une aventure ordinaire, j’ai tenté une expérience. J’ai essayé de le lire, tard le soir, avec le cerveau endormi pour laisser celui-ci divaguer. Et je l’ai lu en ayant l’esprit bien alerte. La conclusion est que pour suivre notre ami Kirikoustra, j’ai besoin de toute ma vigilance.

 

Dans cet opus, celui qui raconte s’est beaucoup plus affirmé. Il donne son avis, de façon nette, sur des sujets d’actualité, tels que le féminisme et le mouvement #Metoo, le terrorisme islamiste et l’assimilation faite aux musulmans, en raison de leur religion, en leur demandant de se « désolidariser » des terroristes, les écrivains, le fait de manger de la viande ou non, etc. Même si je ne suis pas toujours d’accord avec ce qui est écrit, cela a provoqué une réflexion en moi. En effet, comment savoir que mon avis est différent ou identique, si je ne cherche pas, au fond de moi ce que je pense vraiment ? Une fois de plus, Kirikoustra montre que Kirikoustra, c’est nous. Nos pensées intimes déterminent la lecture que nous faisons de cet ouvrage, comme si nous l’écrivions nous-mêmes. En effet, ce qui reste à la fin du livre, ce ne sont pas les phrases que nous avons lues, mais l’interprétation que nous avons faite.

 

Ou peut-être que je me trompe ? Peut-être que ce que je dis de ce livre démontre que je n’ai rien compris ? Si vous l’avez lu, vous pensez peut-être cela, puisque ce que vous avez mis de vous, en le découvrant, n’est pas la même chose. Vous avez « écrit » une autre lecture. Mais si c’est le cas, cela ne signifie pas forcément que je suis passée à côté, mais au contraire, que j’ai raison, qu’aucun ressenti ne peut être semblable puisque tous les humains sont différents.

 

Je crois que je vais stopper ainsi les divagations dans lesquelles m’a entraîné Kirikoustra et vous laisser le découvrir avec votre propre grille. N’hésitez pas à me dire, en commentaire, ce que vous en avez pensé.

 

Du meme auteur

 

Kirikoustra, Livre premier, Le voyage de Kirikoustra