1C6E5D26-30C6-4E82-B61D-3ECEFA0965E9

  

Incontrôlable

James Patterson

Éditions de l’Archipel

 

Quatrième de couverture

 

Le cadavre d’une très belle femme

 

Ben Casper n’aurait jamais imaginé retrouver le corps de Diana, sa meilleure amie, une agente de la CIA, au pied de son immeuble. Elle se serait jetée par la fenêtre de son appartement. Suicide. Affaire classée.

 

Retrouvé au bas de son immeuble

 

Pourtant, Diana, dont Ben était secrètement amoureux, n’avait a priori aucun motif d’en finir avec la vie… Journaliste d’investigation, Ben pressent qu’on a cherché à la faire taire.

 

Peut-il mettre La maison blanche en danger ?

 

Bientôt, il va mettre au jour un complot qui pourrait impliquer les plus hautes instances du pouvoir. Mais, à trop approcher la vérité, c’est sa propre vie que Ben met en danger. Certains secrets ne doivent pas être ébruités…

 

« Un roman qui vous tient en haleine. Puissant, démarrant à toute allure : une vraie Porsche de compétition ! »
Publishers Weekly

 

Mon avis

 

Ben, journaliste d’investigation, découvre le suicide de Diana, la femme dont il est secrètement amoureux. Cependant, il n’y croit pas. « Un meurtre peut être maquillé en suicide, un suicide maquillé en meurtre. » (p.15) Aussi, notre héros mène sa propre enquête, sans se douter, au départ, qu’il va se mettre en danger, ainsi que ceux qui vont l’aider. Ses recherches dérangent plusieurs organisations et il ne sait pas qui sont ses ennemis.

 

Il y a beaucoup d’action et de rebondissements dans ce suspense. Chaque acte de Ben déclenche des représailles terribles. Mais qui veut le faire taire et l’empêcher de découvrir la vérité ? J’ai été aussi perdue que le journaliste. Sauf que contrairement à lui, mon esprit se repose par moments. Ah ! Oui ! Je ne vous l’ai pas dit : le cerveau de Ben carbure à 100 à l’heure. Il est parfois difficile de suivre ses digressions. Sa culture cinématographique et ses connaissances sur les Présidents des Etats-Unis sont impressionnantes. Les répliques de film viennent régulièrement court-circuiter ses pensées. Le journaliste est souvent obligé de se rappeler à l’ordre pour organiser ses idées, surtout lorsqu’il est poursuivi par des tueurs armés jusqu’aux dents.

 

J’ai été très surprise par le personnage de Ben. Au départ, il me semblait un peu déconnecté de la réalité, puis, il m’a étonnée par son intelligence et son appréhension de la situation. J’ai été stupéfiée par son courage, qui frise avec l’imprudence. Au fil du livre, cet homme dévoile son passé. Et les analogies avec la situation actuelle sont ahurissantes.

 

Le rythme est soutenu, les rebondissements nous emmènent dans toutes les directions. Il est difficile de savoir qui a intérêt à mettre Ben, hors d’état de nuire : CIA ? Russes ? Chinois ? Complot international ? Police ? Le gouvernement ? Lorsque la fiction s’ancre dans la réalité, cela fait froid dans le dos. Il est légitime de se demander quels éléments de ce thriller pourraient arriver ou se sont déjà produits. Et là, ça fait peur.

 

Conclusion

 

Le titre de ce livre est particulièrement bien choisi : que ce soit l’intrigue, le mobile, la situation ou Ben, le personnage principal, ils sont incontrôlables. J’ai eu l’impression d’être dans un manège avec des loopings. Le rythme ne ralentit pas, les indices retournent la tête, nous sommes pris dans un tourbillon, au côté du héros. Quand nous pensons connaître la vérité, être en ligne droite, un rebondissement renverse la situation. Mon seul petit regret, c’est que je n’ai pas ressenti l’étincelle qui fait, qu’habituellement, je m’attache à l’enquêteur, dans les livres de James Patterson. Mais , malgré cela, j’ai été complètement happée par ce thriller au rythme très soutenu. Je ne l’ai pas lâché, c’est encore une fois un page-turner qui lessive par sa tension. Je vous le recommande.

 

Je remercie sincèrement Mylène des Editions de l'Archipel pour ce service presse.

 

Du même auteur

(Cliquez sur le titre pour lire ma chronique)

 

Lettres de sang

Le Président a disparu

15e affaire