5E6E0C62-CF91-4D62-B20E-2C4512351C96

  

Gâteau royal

Florence Lefebvre

Librinova

 

Quatrième de couverture

 

Joanne Durance a un métier qu’elle adore, et un compagnon assuré tout risque.
Pour couronner ce plan parfait, notre jeune trentenaire décroche un contrat en or: l’organisation du mariage de l’héritière des champagnes Demonclerc. Le souhait de sa cliente : un mariage princier.
Entre deux cafés bien serrés, Joanne se plonge dans le travail. Plus une minute à elle, ni à son compagnon, sa meilleure amie ou sa grand-mère… Pas d’inquiétude, tout est sous contrôle !
Mais quand le gâteau si convoité par la mariée disparaît, et que sa chef menace de la renvoyer, Joanne commence à douter…
Dès lors, notre férue de l’organisation fait face à un véritable remue-ménage… qui s’annonce royal.
Découvrez des personnages attachants plongés au coeur de situations toujours plus cocasses. Un mélange parfait pour un roman plein d'optimisme !

 

Mon avis

 

Joanne s’investit tellement dans son travail, qu’elle n’a plus le temps d’être attentive à ses proches. Il faut dire que le dernier contrat qu’elle a accepté lui donne du fil à retordre. Elle doit organiser le mariage d’une riche héritière : Louise Demonclerc. Cette dernière veut un mariage royal et elle a des exigences, à trois semaines du mariage, qui sont très difficiles à satisfaire.

Joanne doit aussi composer avec sa chef, qui, porte bien son nom. Je vous laisse le plaisir de le découvrir en lisant le livre.

Joanne manque de temps pour sa vie privée. Elle en est un peu responsable, elle planifie tout pour ne pas se laisser envahir par les sentiments. Mais, attention, au retour de bâton…

 

Ce livre m’a fait du bien. Il m’a apporté ce que j’en attendais. Je ne lis pas beaucoup de romans feel-good, et j’ai vraiment passé un bon moment avec Gâteau Royal.

 

Il y a de l’humour, j’ai souvent eu le sourire aux lèvres. Les péripéties s’enchaînent pour Joanne, je le suis demandé de quelle façon, elle allait gérer les embûches qui encombrent la voie qu’elle croyait tracée. Tout s’enchaîne à grande vitesse : un problème réglé, un autre surgit. Je n’ai pas eu un moment d’ennui.

 

Cependant, l’hyperactivité de Joanne permet de réfléchir aux priorités. Elle n’est pas la seule à s’investir énormément dans son travail, et à en oublier l’essentiel. Est-ce par manque de choix ou pour fuir des souffrances ? Cette addiction au travail ne peut-elle pas faire perdre tout le reste ? Que reste-t-il si le travail éloigne des autres ?

 

Conclusion

 

Gâteau royal m’a fait passer un très bon moment de détente. Les péripéties s’enchaînent avec humour et fluidité. En abordant des sujets sérieux de façon légère, il permet aussi de penser à se recentrer sur l’essentiel.