8C8835C4-82CA-429A-A2E4-A4988657640F

 

 Le pays de l’impossible hiver

Martine Pilate

Éditions de Borée

 

Quatrième de couverture

 

La guerre vient de briser les rêves de Joanna. La jeune Polonaise, arrivée en France dans les valises de sa famille fuyant la misère, s'était imaginé un avenir meilleur après son mariage avec Marceau. Mais leur union n'a duré qu'un petit mois avant qu'il soit appelé sous les drapeaux. Prisonnier en Allemagne, il ne répond plus à ses courriers, dans lesquels elle lui a annoncé la naissance de leur fils, Gabriel. La crainte, l'attente et l'éloignement vont tout bouleverser. Alors que les rafles déferlent sur la capitale, Joanna s'éprend de Matthis, un résistant alsacien qui lui est venu en aide pour cacher sa religion...

 

Ma présentation

 

En 1925, Witold Wujekski quitte la Pologne, pour fuir la misère et faire vivre sa famille. Il tente sa chance, en France. Au bout de un an et demi, il parvient à faire venir sa famille. Sa plus jeune fille, Joanna a la tête remplie de rêves. La France est le pays de l’impossible hiver, celui où l’espoir est permis.

 

Après quelques années, Joanna rencontre Marceau et devient son épouse. Or, un mois après leur mariage, ce dernier est appelé sous les drapeaux. La jeune femme lui écrit qu’elle attend un bébé.

 

La famille Wujekski est catholique par le père et juive par la mère. Ils sont polonais. Les lois sous l’Occupation sont très dures envers les étrangers et les juifs. Les Allemands sont partout...

 

C’est le deuxième livre que je lis de Martine Pilate. J’avais eu un énorme coup de cœur pour Les roses sauvages du maquis. Cette auteure fait maintenant partie de mes incontournables car Le pays de l’impossible hiver m’a envoûtée également.

 

Mon avis

 

La plume de Martine Pilate me subjugue. Alors que vous lisez une histoire de vie, celle de Joanna, l’auteure passe une quantité de messages, mais avec une simplicité incroyable.

 

Martine Pilate aborde des thèmes importants de notre Histoire.

 

Elle parle des femmes restées en France, alors que leur mari est au front. Elle décrit le couple de Joanna et Marceau, ces deux jeunes qui n’ont pas eu le temps de se connaître. Aussi, quel impact cette guerre aura-t-elle sur leurs sentiments qu’ils n’ont pas eu le temps de construire leur histoire ? Pourquoi la jeune femme ne reçoit-elle pas de nouvelles de son époux ?

 

Martine Pilate décrit la Résistance. Ces héros qui ont œuvré dans l’ombre et qui n’ont pas toujours été ceux que l’on imaginerait.

 

Elle parle des Malgré-nous, ces Alsaciens et Lorrains forcés par l’Armée allemande à combattre les Français. J’ai été très touchée par la façon dont ces hommes ont été vus après la guerre.

 

L’auteure a choisi un angle peu souvent choisi pour parler des amours franc-allemands, qui étaient désignés sous le terme de collaboration horizontale.

 

Beaucoup d’émotion m’a submergée lorsque Martine Pilate relate l’après-guerre et son besoin de justice et de vengeance. Elle démontre que les apparences peuvent cacher une autre réalité. Elle montre que la souffrance de la guerre peut provoquer des réactions épidermiques.

 

L’histoire de Joanna est passionnante.

 

Je me suis beaucoup attachée à elle et à sa famille. Ils ne sont pas épargnés par les drames, mon cœur a souffert avec eux, mais ils restent très soudés. Déracinés, dans un pays en guerre, ils doivent survivre. Ils sont profondément humains : l’auteure dresse un portrait vrai, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs actes justes et leurs erreurs.

 

Joanna a une amie proche, Arlette. Par son entremise, elle fait des rencontres surprenantes, qui mettent à mal ses convictions… et peut-être les vôtres.

 

Conclusion

 

Le pays de l’impossible hiver contient 285 pages. C’est incroyable lorsque l’on réalise tous les thèmes  traités en profondeur. Martine Pilate a un grand talent pour choisir ses mots et passer nombre de messages, d’une façon simple et magnifique.

 

Ce roman est une histoire de femme, pendant la Deuxième Guerre Mondiale. L’auteure a choisi un angle original pour parler de cette période. L’histoire est émouvante et empreinte d’une très grande bienveillance. Malgré les tragédies, c’est une lecture douce, tant la plume de Martine Pilate est élégante.

 

J’ai eu un très gros coup de cœur pour Le pays de l’impossible hiver.

 

Je remercie sincèrement Babelio et les Éditions De Borée pour ce livre reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique.

 

De la même auteure

 

Les roses sauvages du maquis