780B11FE-BAFC-48CF-BB6E-5870560955CD

 

Les illusions

Jane Robins

Éditions Sonatine

 

Quatrième de couverture

 

Callie a toujours vécu dans l’ombre de sa sœur, Tilda, à qui tout réussit. Celle-ci est actrice et forme un couple heureux avec Felix, un riche banquier, alors que Callie vit seule et végète dans la librairie où elle travaille. Si elle admire toujours autant sa sœur, elle ne peut néanmoins s’empêcher de penser que quelque chose se cache sous ce vernis de perfection. Tilda ne serait-elle pas sous l’emprise de Felix, dont les comportements obsessionnels sont de plus en plus inquiétants ? Ou bien Callie se fait-elle des illusions ? N’est-ce pas plutôt elle qui a un problème avec la réussite de Tilda ? Lorsque Felix décède d’une crise cardiaque, les relations entre les deux sœurs prennent un tour complètement inattendu.

La jalousie, la culpabilité, le remords… dans ce roman au suspense hitchcockien, Jane Robins joue sur tous les registres des liens familiaux. D’une étonnante acuité psychologique, elle dessine des personnages à l’humanité poignante, jusque dans leurs failles et leurs excès, pris dans une intrigue où il est impossible jusqu’à la fin de démêler le vrai du faux.

 

Mon avis

 

Callie admire sa sœur. Lorsque celle-ci rencontre Félix, elle prend ses distances avec Callie, qui ne tarde pas à s’interroger sur le comportement de l’amoureux de sa sœur. Surtout que certains signes l’inquiètent : bleus sur les bras, isolement, peur dans les yeux, etc. Elle décide de s’inscrire sur tyransdomestiques.com pour vérifier si ses doutes sont fondés.

 

Ses soupçons étant confirmés, elle renforce sa vigilance, mais Félix semble parvenir à éloigner les deux sœurs. Comment aider Tilda ? Comment Callie peut-elle l’amener à l’écouter, alors qu’elle a elle-même une relation pathologique avec Tilda ?

 

Ce livre prouve que les apparences sont trompeuses. Il montre que l’on voit ce que l’on veut trouver quand on analyse l’attitude de l’autre. L’auteure montre que cela s’applique au lecteur. Le titre est formidablement trouvé. Jane Robins m’a promenée de bout en bout de l’histoire.

 

Ce livre démontre que les pervers narcissiques savent donner le change. Sous une apparence de prince charmant, un homme peut être un vrai tyran en privé. Quelle est la frontière entre assistance à personne en danger et le fait de s’immiscer dans la vie d’un proche ?

 

Et que penser de Callie qui va jusqu’à manger les dents de lait de sa sœur pour être proche d’elle ? N’est-ce pas un comportement déviant ? Et le fait d’espionner Tilda, n’est-ce pas une manifestation de jalousie et d’envie ?

 

Quel suspense psychologique ! Des vraies montagnes russes ! Je ne savais plus que croire. Dès que je pensais connaître la vérité, un élément remettait tout en question. J’ai dévoré ce thriller addictif qui dépeint que les illusions sont parfois plus fortes que la vérité. Quant au final, il est époustouflant. Je vous recommande ce livre, sans hésitation, et peut-être vous apercevrez-vous que ma chronique n’est qu’un leurre...

Je remercie les Éditions Sonatine et NetGalleyFrance pour ce service presse.

#LesIllusions #NetGalleyFrance