D80DA502-50AA-4544-B857-DF439D24DEB5

 

 La fille du maître de Chai

Kristen Harnisch

Éditions de l’Archipel

 

Quatrième de couverture

 

Un destin de femme entre Val-de-Loire et Napa Valley

 

1895. Sarah Thibault, 17 ans, vit avec ses parents et sa sœur Lydie dans le Val de Loire, où la famille exploite un vignoble.

 

À la suite du décès de son époux, la mère de Sarah est contrainte de vendre le domaine à une famille de négociants, les Lemieux, dont le fils aîné épouse Lydie.

 

Mais une nouvelle tragédie oblige les deux sœurs à quitter la France. Sarah, qui n’a pas abandonné son rêve de devenir viticultrice, gagne la Napa Valley, en Californie.

 

Sur place, elle fait la connaissance d’un certain… Philippe Lemieux, qui s’est lui aussi lancé dans l’aventure viticole.

Les deux Français décident d’associer leurs talents. Mais les affaires et l’amour peuvent-elles faire bon ménage ? D’autant que Sarah cache un indicible secret…

 

Dans la lignée des romans de Tamara McKinley et Sarah Lark, le destin d’une jeune femme courageuse qui n’a d’autre choix que l’exil pour réinventer sa vie.

 

« Suivre ses rêves quels que soient les obstacles… Les amateurs de sagas vont adorer. » Kirkus Reviews

 

Mon avis

 

C’est du vin qui coule dans les veines de Sarah Thibault. Fille de viticulteur, elle est passionnée par tout ce qui rapporte au vignoble.

 

Au décès de son père, en 1895, le domaine familial est vendu à une famille de négociants, les Lemieux. Sa sœur épouse le fils aîné.

 

Un drame pousse les deux jeunes filles à s’expatrier aux Etats-Unis. Mais que fuient Sarah et Lydie ?

 

C’est une saga comme je les aime. Une histoire de femme à qui la vie ne fait pas de cadeau et qui doit faire preuve de courage. Le tout dans un contexte historique. Sarah vit des épreuves mais ne baisse jamais les bras. C’est une jeune fille très attachante, sa personnalité est un mélange de fraîcheur et d’un très grand sens des responsabilités. Elle est aussi d’une très grande intelligence et a une vision à long terme. Par exemple, alors qu’elle est employée dans un vignoble, à une époque où la prohibition compte de plus en plus de partisans, elle suggère des actions pour anticiper les conséquences si cette interdiction devait se mettre en place. En effet, son patron serait le premier impacté.

 

Les personnages secondaires jouent également un rôle très important et j’ai apprécié que Kirsten Harnisch leur donne une place primordiale dans l’histoire et qu’elle les dépeigne aussi bien. J’ai énormément de tendresse pour Jacques, l’ami de la famille, ainsi que pour les femmes que Sarah rencontre en Amérique.

 

Sarah a un côté doux qui donne envie de la prendre sous notre aile. Ce trait de caractère fait qu’elle attendrit Marie, une sage-femme, puis, Aurora, par qui l’auteure évoque les suffragettes et leur combat pour que les femmes aient le droit de vote. Ces deux femmes, qui la prennent sous leur protection, à des moments différents de sa vie, sont, comme elle, indépendantes, elles ont eu un vécu difficile et n’ont pas besoin du mariage pour s’épanouir.

 

Un jour, pourtant, le cœur de notre héroïne s’ouvre à l’amour… mais Sarah porte un très lourd secret en elle. Le passé ne va-t-il pas la rattraper ? A-t-elle droit au bonheur ? Doit-on juger une personne selon ses actes seuls ou doit-on tenir compte des circonstances ? Son grand cœur et son sens de la famille ne vont-ils pas être un obstacle à son bonheur ? Le pardon est-il toujours possible ?

 

Le vin est un des thèmes principaux du roman, il fait partie intégrante de l’histoire. L’auteure décrit les joies et les difficultés du métier de viticulteur, ainsi que certaines techniques. Je ne bois pas du tout de vin, je n’aime pas cela, mais j’avais presque envie d’en goûter, tant j’ai adoré l’écriture passionnante et passionnée de Kirsten Harnisch.

 

Conclusion

 

La fille du maître de chai est une superbe saga qui met en scène une héroïne, déterminée et courageuse, faisant preuve d’une très grande intelligence. Elle n’est pas épargnée par les tragédies et pourtant, elle les traverse avec une grande force de caractère. Décidée à réaliser ses rêves, elle montre une très grande créativité. Sarah est aussi une jeune fille très attachante, raison pour laquelle j’ai vibré avec elle. Elle m’a captivée et je l’ai beaucoup aimée.

 

J’ai découvert que la suite existait en anglais et j’espère qu’elle sera traduite. Je suis impatiente de lire la suite. 

 

J’ai adoré La fille du maître de chai.

 

Je remercie sincèrement Mylène des Éditions de l'Archipel pour ce service presse.