EDD8C09C-6AFF-4CD4-9472-14EC3491F64C

  

A fleur de peau

James Barnaby

Éditions De Borée

 

Quatrième de couverture

 

Brillante étudiante de 19 ans à l'université du Wisconsin à Madison, Jane souffre de " fugues temporelles " depuis l'enlèvement dont elle a été victime huit ans plus tôt, dans des circonstances qui n'ont jamais été élucidées et dont elle ne garde aucun souvenir.

 

En vacances comme chaque été dans le chalet familial au bord du lac Mendota, elle est seule avec son beau-père, sa mère ayant dû repartir précipitamment à Chicago pour son travail. Dans la nuit, la jeune fille se réveille avec les mains ensanglantées, un couteau à ses pieds. Richard gît à ses côtés, égorgé... Jane le sait, elle a tout de la coupable idéale. Pour le procureur du comté et la police de Madison, l'affaire est claire : l'étudiante a commis cet acte odieux dans une crise de folie. Ce n'est pourtant pas l'avis de Joseph Sleuth, l'agent local du FBI, qui penche pour un assassinat politique maquillé en crime familial. Leader du parti écologiste, Richard briguait le poste de sénateur et comptait de nombreux ennemis à la Bourse des valeurs agricoles de Chicago, le puissant et influent lobby des céréaliers.


Libérée sous caution dans l'attente de son procès, Jane est prise en charge par un spécialiste de l'hypnose. Au fil des séances elle retrouve peu à peu la mémoire. La réalité se dessine, effroyable...


Mon résumé

 

Il y a huit ans, alors qu’elle avait onze ans, Jane a été enlevée. Elle est réapparue, un mois plus tard, sans souvenirs de ce qu’elle a vécu. Mais depuis cet événement, elle souffre de fugues temporelles. Ses crises s’étaient estompées, mais la panique la gagne lorsque cela recommence. Elle ne sait pas ce qu’elle a fait les heures précédentes.

 

Une nuit, elle se réveille, les mains pleines de sang, un couteau à ses pieds, au côté de son beau-père Richard qui a été égorgé. Elle appelle la police en disant qu’elle pense l’avoir tué. Elle n’a aucun souvenir de cette nuit, mais la scène permet de deviner ce qu’il s’est passé. 

 

Alors que Jane est enfermée dans un hôpital psychiatrique afin de déterminer si elle a agi de manière responsable ou sous l’influence d’une pathologie psychiatrique, sa mère, absente la nuit du drame, est épaulée par Joseph Sleuth, un agent du FBI local, mis au placard par sa hiérarchie. Tous deux ne croient pas en la culpabilité de la jeune fille. Richard, leader du Parti écologiste, briguait un poste de sénateur et dérangeait beaucoup de monde, en particulier dans le monde politique et au sein du puissant lobby céréalier.

 

Lorsque Jane est prise en charge par un hypnothérapeute, les souvenirs remontent. Elle fait d’effroyables découvertes sur les circonstances de son enlèvement…


Mon avis

 

Aie confiance… lis ce thriller angoissant…

 

Les dessins animés de Walt Disney semblent traumatiser Jane et déclencher ses fugues temporelles. Ma fille n’a jamais voulu regarder Alice au pays des merveilles. Après la lecture de À fleur de peau, je n’ai pas très envie qu’elle le voit. James Barnaby démontre que certaines scènes des œuvres de Disney peuvent être traumatisantes. Vous souvenez-vous de la Dame de cœur, hurlant “Qu’on lui coupe la tête ! » ? Etrange que Richard ait été égorgé… Et le serpent dans Le livre de la jungle ? Les dessins animés pour enfants qui sont sur ma photo, donnent un climat anxiogène à ce thriller très bien ficelé. L’étude, que l’auteur en fait, est hallucinante mais tellement réaliste !

 

J’avais deviné certains éléments de l’histoire, mais je ne pouvais pas lâcher ce livre. Il me fallait tout d’abord vérifier si, à force de lire des thrillers, mon esprit n’était pas devenu tordu. De plus, l’auteur s’amuse à emmener le lecteur sur toutes les pistes possibles. Cet exercice, pour résister à ses mots ou se demander à quel moment il nous trompe, est jubilatoire. Notre cerveau n’est pas au repos et nous cherchons à reconstituer le puzzle.

 

L’aspect psychologique de ce livre est puissant. Tout y est : l’ambiance, le contexte, les fils qui se recoupent lorsque nous avons toutes les informations. James Barnaby décrit la force de la manipulation psychologique et cela fait froid dans le dos. Encore plus, après avoir lu les notes, en fin de livre, qui décrivent l’utilisation qui a pu en être faite dans nos sociétés. Les thèmes de la folie, des complots, de l’hypnose, de la maladie mentale, de la suggestion, etc. sont superbement traités.

 

Les chapitres courts et l’alternance entre les dix-neuf ans et les onze ans de Jane, mais aussi entre ses réflexions et l’enquête, donnent un rythme trépidant à ce suspense. Je l’ai lu en très peu de jours, c’est le genre de livres qui garde éveillé avec des rebondissements qui tiennent en haleine. La tension monte et des événements remettent en cause les convictions que les pages précédentes avaient forgées.


Conclusion

 

A fleur de peau est un thriller captivant. Après l’avoir lu, vous ne serez plus les mêmes. Vos opinions sur Disney, l’hypnose, le système judiciaire, l’innocence des enfants, les soins psychiatriques, etc. seront mises à mal. Vous vous demanderez si vous êtes manipulés.

 

Mais, moi, je vous dis : « Aie confiance… » et... laisse-toi manipuler par ce suspense machiavélique. Ah ah ah (rires sardoniques😈).

 

Je remercie sincèrement les Éditions De Borée pour ce service presse.

 

 

7B5B0F40-0F18-4AFD-9806-4C7275241B47