BB89CAE4-34A6-4BEF-A533-D5E06B177ECD

 

Ta vie ou la mienne

Guillaume Para

Éditions Anne Carrière

 

Quatrième de couverture

 

Hamed Boutaleb naît à Sevran, en Seine-Saint-Denis. Orphelin à l’âge de treize ans, il part vivre chez son oncle et sa tante à Saint-Cloud, commune huppée de l’Ouest parisien. Pour la première fois, une existence sans adversité s’offre à lui.

 

Hamed s’épanouit avec une passion : le football. Il brille dans le club de la ville. François, l’un de ses coéquipiers, devient son grand ami.

 

À seize ans, le jeune homme tombe amoureux de Léa, qui appartient à un autre monde, la haute bourgeoisie. L’amour qui les lie défie leurs différences. Mais une nuit, leurs existences basculent à tout jamais.

 

Hamed va passer quatre années en prison, avec la violence comme seule alliée.

 

Comment revenir à la vie après avoir côtoyé les ténèbres ?

 

Hamed et Léa se retrouveront quelques années plus tard. Mais leur amour, toujours présent, suffira-t-il à les réunir ?

 

Guillaume Para, trente-cinq ans, est un journaliste politique passionné de culture et de football. Ta vie ou la mienne est son premier roman.

 

Mon avis

 

J’ai terminé, Ta vie ou la mienne, en larmes.

 

C’est noir et c’est beau. C’est la lumière opposée à l’obscurité, c’est la beauté dans l’adversité, ce sont les épreuves qui viennent entraver le bonheur.

 

Dans ce roman magnifique, écrit avec une très grande sensibilité, tout est exacerbé. Lorsque les sentiments sont tellement forts, les personnes s’effacent : une abnégation pour qu’un ami soit heureux, un renoncement pour la sérénité de l’être aimé, l’exigence pour qu’un proche se dépasse, ou une dureté pour protéger l’autre.

 

En une nuit, la vie d’Ahmed a basculé. Une seule nuit a suffi pour entraîner la destruction d’un projet de vie, entraînant des répercussions en chaîne. Notre vie est-elle tracée ? Peut-on échapper à son milieu ? Comment survivre dans un univers carcéral dans lequel la violence est omniprésente ? Reste-t-on le même après un séjour en prison ? Peut-on se reconstruire ?

 

Le foot est un fil conducteur de l’histoire. L’auteur en parle avec passion. Ce sport est un symbole : celui de notre pays, mais aussi du dépassement de soi ou encore de la beauté du jeu. Cela a été ma petite madeleine de Proust, cela m’a rappelé mon adolescence lorsque j’allais supporter l’équipe que j’aimais.

 

Des rencontres vont chambouler la vie d’Ahmed, certaines pour le meilleur, mais d’autres feront son malheur...

 

Guillaume Para traite de sujets tels que les cités, la différence de milieu, la violence, la prison, l’amour, l’amitié, le sacrifice, et le fait sans clichés, avec beaucoup de nuances. Je ne citerai pas tous les sujets car je révélerai l’histoire. Je dirai simplement que le titre est merveilleusement trouvé.

 

Conclusion

 

Je n’arrive pas à conclure cette chronique. J’aurais tant à dire sur Ta vie ou la mienne, mais je ne dois pas, car je l’ai lu sans vraiment savoir ce qui m’attendait, et je suis allée de surprise en surprise. Je peux juste vous dire que j’ai eu un très gros coup de cœur pour ce premier roman émouvant et bouleversant.