CFDDA1EB-F57F-424E-9D17-51716F6C989C

 

Mademoiselle numéro 11

Kim Chi Pho

Auto-éditée

 

Quatrième de couverture

 

Il s’avança vers elle et glissa dans ses mains une poignée de bonbons au caramel. - Comment vont vos parents ? - Ma mère va bien merci. J’espère que les vôtres se portent bien aussi. - Je n’ai plus que ma mère, mais elle est restée en Chine. Je vis seul ici. - Elle doit vous manquer beaucoup. Je ne pourrai jamais vivre loin de ma mère. - Dans ce cas, votre mère viendra habiter avec nous. C’étaient les seuls mots qu’ils ont échangés. Pendant les mois qui suivirent, leurs silences en disaient plus que leurs paroles. Puis mon père décida de demander la main de ma mère. Depuis l’enfance, Linh a de petits bonshommes blancs qui dansent dans sa tête. Elle est tourmentée aussi par les esprits. Alors forcément, on dit qu’elle est folle. Ils cherchent à l'isoler et n'attendent pas à ce qu'elle se relève. Mais ils ont tort.

 

Mon avis

 

Je ne savais pas trop à qui m'attendre en lisant ce livre. J'avais été très attirée par un passage, et la couverture, ainsi qu'une intuition me poussaient à le lire. La technologie a fait des siennes, nous avons eu du mal à nous trouver avec l'auteure. Et grâce à la gentillesse de cette dernière, j'ai eu son livre entre les mains.

 

L'auteure m'avait indiqué que l'exemplaire qu'elle m'avait envoyé était un collector, une copie exacte de son manuscrit, avec les fautes de départ. J'en avais été très émue, et, en même temps, j'ai eu un peu peur. Mais, j'ai été agréablement surprise, il n'y avait pas énormément de fautes, elles n'ont empêché en rien la lecture, elles étaient même touchantes.

 

Ce roman raconte l'histoire de Linh. Elle commence à l'écrire au décès de son papa. Elle nous raconte la vie au Vietnam. J'ai beaucoup aimé découvrir la réalité de ce pays. Certains passages m'ont fait écarquiller les yeux d'étonnement. Elle nous parle aussi de son arrivée en Belgique, de sa vie d'étudiante, des voix dans sa tête qui lui parlent, de sa vie de femme, de sa carrière professionnelle, de sa vie de maman, de ses amitiés, ses amours, les malentendus créés par les différences de culture, etc.

 

La plume de Kim Chi Pho est très vivante, nous avons l'impression d'une discussion avec une copine. Nous avons même le sentiment de lui répondre tant l'intimité qui ressort de ce livre est forte. Tout le long du livre, je me suis demandé, quelle était la part d'autobiographie, tant la narratrice se dévoile, révèle ses forces et ses fragilités, ses parts d'ombre et ses qualités de coeur. Il y a aussi énormément d'humour dans ce roman.

 

C'est une véritable ode aux femmes. Ce livre nous donne envie d'être ce que nous sommes, à en être fières, et à vivre la vie que nous souhaitons. J'ai lu ce livre au bon moment dans ma vie, il me donne beaucoup d'espoir sur la force que nous avons, nous, les femmes, de rebondir, lorsque la vie n'est pas tendre avec nous. Cette tranche de vie donne envie de puiser dans notre cœur la force de nous réaliser.

 

Je conseille à toutes les femmes ce livre empli de franchise. Je le recommande également aux hommes, il vous en apprendra beaucoup sur nous.

 

Merci à Kim Chi Pho pour ce service presse, mais surtout un énorme merci pour l'espoir que vous me donnez.

 

Chronique écrite le 24 décembre 2017