DA9C5652-369F-4F3F-A778-30144D61D4C1

 

 Nous aurons été vivants

Laurence Tardieu

Éditions Stock

 

Quatrième de couverture

 

Est-ce Lorette, partie il y a sept ans sans laisser la moindre trace ni mot d’explication, qui se tient, en ce matin d’avril 2017, de l’autre côté du boulevard ? Hannah, sa mère, croit un instant l’apercevoir. Peut-être a-t-elle rêvé. Mais, dès lors, plus rien ne peut se passer comme avant : violent séisme intérieur, la vision a fait rejaillir tout ce qu’elle avait tenté d’oublier. Ce même jour, plusieurs destins, chacun lié à Hannah, voient leur existence basculer.

 

Une journée particulière, donc, mais aussi trente ans de la vie intime d’Hannah Bauer, femme, artiste, mère, prise dans les soubresauts de son histoire familiale et de celle de l’Europe, Nous aurons été vivants est un hymne à la vie.

 

Mon avis

 

Sept secondes ou peut-être est-ce huit secondes provoquent un cataclysme dans la vie d’Hannah. Elle a cru voir Lorette. Lorette, c’est sa fille qui a disparu, il y a sept ans. Elle avait dix-neuf et un jour, elle est partie sans rien dire.

 

Deux bus se sont interposés entre la jeune fille qu’Hannah a vue et cette dernière. Elle ne sait pas si c’est son enfant.

 

Cette interrogation déclenche chez Hannah, un retour dans son passé. Elle revoit sa fille, mais aussi ceux qui lui manquent. Quelques dates sur plusieurs décennies vont nous conter la femme qu’elle est, ainsi que son histoire familiale.

 

Avec des mots plus poétiques que ce terme, Laurence Tardieu évoque la psychogénéalogie. Par petites touches, elle parle du poids du passé.

 

C’est aussi un roman sur la mélancolie. C’est profond et très touchant. Hannah revient sur le temps qui passe et sur la façon dont elle a vécu et interprété les évènements qui ont jalonné sa vie. Elle confie les espoirs et les tristesses qu’elle a en elle. Cette journée sera marquante pour elle, car c’est celle qui lui permet de se connaître et de s’accepter.

 

Ce livre traite de la disparition volontaire. De la difficulté pour les proches de comprendre le fait d’être quitté sans connaître la raison. C’est poignant. La douleur de cette mère est exprimée avec énormément de sensibilité.

 

D’autres thèmes forts sont abordés mais je préfère vous laisser les découvrir.

 

Malgré ces sujets douloureux, Nous aurons été vivants est une ode à la vie, au bonheur et à l’espoir.

 

J’avais déjà lu plusieurs livres de Laurence Tardieu et une fois encore, son écriture délicate m’a touchée. Mon seul petit regret, qui n’a rien à voir avec l’histoire, est de l’avoir lu en numérique. Je pense que j’aurais été encore plus imprégnée par les mots en le lisant au format papier. Je pense que j’aurais encore plus ressenti certains passages. L’écriture de Laurence Tardieu rime parfois avec la poésie. C’est vraiment une auteure que j’aime beaucoup et Nous aurons été vivants en est la confirmation.

 

Je remercie les Éditions Stock et NetGalleyFrance pour ce service presse.

 

#Nousauronsétévivants #NetGalleyFrance #LaurenceTardieu #EditionsStock